Bibliothèque des Grands-Moulins : Exposition "Parisiens / Berlinois d'adoption"

L’exposition "Parisiens / Berlinois d’adoption" propose un ensemble de photographies réalisées par le collectif KURBIS sur le thème du logement étudiant et plus particulièrement sur la chambre en résidence universitaire.

 

Cette série documentaire, qui compte au total plus d’une centaine de visuels, a été présentée en octobre 2016 à Berlin et poursuit aujourd’hui son parcours en France dans plusieurs lieux universitaires. C’est au tour de l’Université Paris Diderot d’accueillir une partie de ces photographies !

 

Parisiens / Berlinois d’adoption : La chambre étudiante comme espace culturel de représentation

du 20 janvier au 20 février à la bibliothèque des Grands Moulins

et du 20 janvier au 4 février 2017 dans le Hall des Grands Moulins

 

 

Vernissage

Le 25 janvier, à 18h

au 2ème étage de la Bibliothèque des Grands Moulins (dans la Galerie) :

 

"Chambre de rêve" : Lecture performée d’Ethnologie de la chambre à coucher de Pascal Dibie.

 

L’homme a fait des choix de couchage selon l’univers dans lequel il s’inscrit. De la banquise au hamac en passant par les lits chauffants, la civilisation de la couette et du linceul, Pascal Dibie nous invite à une sieste littéraire érudite et cocasse.

 

19h : vernissage de l'exposition dans le Hall des Grands Moulins

 

 

 

 

  D’un temps à l’autre, d’un lieu à l’autre :

Dans chaque photographie, l’image projetée sur le vantail de la fenêtre est fournie par l’étudiant. Il s’agit d’une vue qu’il pouvait avoir de son domicile familial. La série interroge ainsi la complémentarité de trois éléments : la chambre symbolisant une première phase d’autonomie, le paysage urbain qui incarne la relation à la ville d’accueil, et la projection incrustée sur le vantail qui transpose le lien au passé.

 

 

 

 

   Habiter l’architecture contemporaine :

A travers cette série de clichés, le collectif KURBIS propose une forme adaptée de photographie urbaine pour décrypter la structure de l’architecture et son influence sur les citoyens.  L’exposition explore la grande échelle de la ville à travers la petite échelle de la vie. Elle met en avant les perspectives résidentielles de chacun, et souligne la relation plus intime du corps à l’espace construit.