Un interrupteur moléculaire en action mis en lumière par la microscopie à effet tunnel

Des chercheurs du Laboratoire de nanochimie et du Laboratoire d’ingénierie des fonctions moléculaires de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec le Laboratoire de chimie organique et matériaux fonctionnels de l’Université Humboldt de Berlin (Allemagne), ont réussi à visualiser à l’échelle sub-moléculaire l’interconversion réversible in situ entre les deux isomères d’un interrupteur moléculaire photochromique de type diaryléthène sur une surface de graphite, grâce à la microscopie à effet tunnel. Une irradiation prolongée aux UV conduit ensuite à la formation irréversible d’un produit secondaire qui s’accumule sur la surface. Ces travaux sont parus dans la revue Angewandte Chemie International Edition.

Pour en savoir en plus